Cahier Bleu n° 9: l’espèrance dans les tênèbres

Cahiers Bleus – 1996.
139 pages.
Format 29×21

Contenu résumé de ce recueil, édité par Dominique Daguet :

  • Actes du Colloque « Actualité de Pierre Boudot« , Cluny 1994
  • Inédits de Pierre Boudot
  • Fac-similés de manuscrits et photographies


Extrait de la présentation par Dominique Daguet, éditeur des CahiersBleus :

Pierre Boudot est un écrivain et un philosophe, un dramaturge et un poète, oui ! et son œuvre, sans doute trop forte, trop élitaire, trop dérangeante, trop exploratrice de nos gouffres, trop déterminée dans sa quête, même quand elle s’engage dans des impasses – alors transformées en tremplins pour mieux explorer ailleurs – , n’a pas eu l’heur de convenir à ceux qui prétendent gouverner nos consciences comme nos destins. Car ce que Pierre Boudot reniflait derrière les mots, avec le sûr instinct du chasseur, ce qu’il savait débusquer n’était rien moins que… la Vérité, osons le mot, non celle qui se satisfait des seuls concepts et organise les goulags, mais celle qui va devant et s’affirme Vie : par là même Amour!

Morceaux choisis

* Je commence à me dire que je place peut-être l’amour trop haut … Si j’acceptais l’idée que la vie me donne la liberté de vieillir, envierais-je le sort des chats qui marchent sur les toits ? Si j’acceptais d’être heureux, resterais-je si orgueilleux ? Si j’acceptais de choisir, de ne pas vouloir unir tous les contraires, je cesserais peut-être de me prendre pour un arrière-bâtard de Giordano Bruno. A quelle école devrais-je me mettre pour devenir petit, pour que l’amour grandisse ?
* Un poème :

Reflet

Je voudrais bien aimer l’amertume du monde
Et m’unir à la terre en un viol explorant.
Si j’avais su naguère les douleurs de la vie
Je serais demeuré dans la source inconnue
A l’aube au col de flamant rose
Où rêve l’âme que je désire
Où me guette en secret
Le jardinier familier
Dont j’aime du gant d’épine
Les lancinantes caresses.